#1JEUNE1SOLUTION – Contrats d’insertion professionnelle : PEC et CIE

Les PECParcours Emploi Compétences et les CIE – Contrat Initiative Emploi sont des contrats d’insertion, ils doivent donc permettra aux salariés de monter en compétences via la formation et l’accompagnement en entreprise.

Les candidats éligibles

Les candidats sont des jeunes de moins de 26 ans (moins de 30 ans s’ils sont en situation de handicap) sans emploi rencontrant des difficultés sociales et professionnelles particulières d’accès à l’emploi. C’est lors de l’accompagnement d’un conseiller du service public de l’emploi (Pôle Emploi, Cap Emploi, Mission Locale) que leur éligibilité au dispositif est déterminée.

Les conditions pour l’employeur

L’employeur doit de son côté pourvoir proposer les conditions d’un parcours insérant. En effet, ces contrats d’insertion professionnelle intègrent une montée en compétence du salarié :

  • Les compétences à développer sont identifiées au préalable en fonction de l’emploi et du candidat via un cerfa dédié.
  • L’employeur doit identifier un tuteur parmi les salariés de l’entreprise.
  • Le salarié en PEC ou CIE doit également suivre des formations pendant son contrat. Cela peut être des formations courtes (quelques jours ), elles doivent être en lien avec les compétences identifiées. Les financements OPCO sont mobilisables.

Le PEC Jeune – Parcours Emploi Compétences

  • Employeurs : secteur non-marchand
  • Candidats : jeunes de moins de 26 ans
  • Contrat : CDI ou CDD d’une durée de 9 à 11 mois (renouvelable dans la limite de 24 mois)
  • Prise en charge de L’État : 65% du salaire pour 20h (si le jeune travaille plus de 20h, les heures supplémentaires sont 100% à la charge de l’association)

Les Parcours Emploi Compétences existent toujours pour les autres publics, la prise en charge de l’État est précisé dans l’arrêté préfectoral disponible sur le site de la Direccte.

Le CIE – Contrat Initiative Emploi

  • Employeurs : secteur marchand
  • Candidats : jeunes de moins de 26 ans
  • Contrat : CDI ou CDD d’une durée minimale de 6 mois (renouvelable dans la limite de 24 mois)
  • Prise en charge de L’État : 47% du salaire pour 30h (si le jeune travaille 35h les 5h supplémentaires sont 100% à la charge de l’entreprise)

Comment en bénéficier ?

L’interlocuteur dédié est le service public de l’emploi (Pôle Emploi, Cap Emploi, Mission Locale).

Trois étapes pour le suivi du contrat :

  • Entretien tripartite initiale avec le service public de l’emploi, le candidat et l’employeur : Le contrat est formalisé par la signature du Cerfa (demande d’aide initiale + annexe) comprenant les engagements de l’employeur sur les compétences à développer.
  • Livret dématérialisé de suivi à compléter par le salarié et l’employeur
  • Entretien 1 à 3 mois avant la sortie de contrat afin de sécuriser la suite du parcours du demandeur d’emploi

L’aide financière, quant à elle, est versée par l’ASP. Le téléservice SYLAé est mis à disposition des employeurs. Il permet la saisie en ligne des états de présence des salariés en contrats aidés. Ces états de présence entraîne le versement de l’aide.

D’autres mesures qui pourraient vous intéresser :

Retrouvez les informations sur le site du ministère du travail et n’hésitez pas à nous contacter pour plus d’information.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *